Arcadia, tome 1 : Le rêve de Vanessa – Cécile Soler

le rêve de vanessa.png

Le rêve de Vanessa est le premier tome de la trilogie Arcadia de Cécile Soler. C’est un premier tome court, mais prenant. En effet, on rentre directement dans le vif du sujet : Vanessa est une jeune fille de 11 ans qui vit pour sa passion, le patinage. Mais ses parents ne sont pas du même avis et voient même sa passion d’un très mauvais œil. Pour eux, seule la réussite scolaire compte.

« Les devoirs, l’école. C’est une obsession chez eux. Pourtant j’ai toujours de bonnes notes. Mais cela ne leur suffit jamais. Si encore il n’y avait que ça. Mais en plus, ils considèrent le patinage comme une perte de temps ».

Cependant, cette dernière a un bon niveau et sa prof estime même qu’elle est capable d’entrer à Arcadia, un centre de formation de jeunes sportifs. Vanessa n’a qu’un seul rêve : passer la sélection et pouvoir enfin se consacrer entièrement à sa passion. Cependant, ses parents encore une fois se mettent en travers de son chemin. Pour eux, il est impensable qu’elle passe un tel concours et intègre une telle école.

Le premier tome tourne donc autour de ceci. L’intrigue principale se résume à la possible réussite du concours, et surtout de la confrontation avec ses parents. Il y a de l’action et vu le peu de pages que comporte ce roman, il n’y a pas le temps pour de potentielles longueurs.  C’est le format qui marche pour les plus jeunes lecteurs et qui fait sans doute que beaucoup le liront d’une traite. Du coup, du haut de mon vieil âge j’ai trouvé le dénouement peut-être un peu trop facile mais cela ne gênera pas du tout. J’ai également pu noter quelques petites incohérences entre l’âge de Vanessa (c’est-à-dire 11 ans, et donc en 6ème) et ce qu’on lui demandait en cours d’histoire géo, telle qu’une composition. Mais ça encore c’est moindre, et je suis certainement trop pointilleuse au point de relever ce genre d’éléments.

Le rêve de Vanessa a tout du conte moderne : des parents qui ne sont pas tolérants (et puis tant qu’à faire ils sont deux en plus), Vanessa qui tente malgré tout de réaliser son rêve à fond et puis surtout sa marraine Lili qui a tout de la bonne fée.

 « Il y a des jours où je me demande si ma mère n’a pas été échangée contre un clone qui ne me connaîtrait que depuis quelques heures. Mais la vérité c’est que le jour où elle sera vraiment au courant de ma vie qu’il faudra que je m’inquiète. Et que je me demande si un petit homme vert ne l’a pas échangée contre une mère sur mesure. Juste histoire d’étudier mes réactions à des fins scientifiques ».

Un conte mis au gout du jour qui nous permet une immersion dans le milieu du patinage artistique. Ce n’est pas le sport le plus courant dans les romans jeunesses, et à coup sûr cela plaira fortement aux passionnés du patinage. Ne m’y connaissant pas du tout dans ce sport, j’ai adoré être immergée dans le domaine et découvrir notamment certaines figures à l’aide du lexique présent en fin de roman.

Ce premier tome signe le début d’une trilogie toute mignonne pour les plus jeunes et qui donne très envie de connaître la suite des aventures de Vanessa.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s