J’ai fait un tour à Lire à Limoges !

Pour la première année, je me suis décidée à accompagner ma cousine à Lire à Limoges, samedi dans l’après midi. C’était la première fois cette année que je m’y rendais et j’ai décidé de vous en parler rapidement dans un article !

lire_limoges_logo

Lire à Limoges est un petit salon qui dure trois jours, en l’occurrence cette année, il se déroulait de vendredi à dimanche. Ce qui est étrange c’est que malgré mon amour pour les livres j’ai jamais pensé à m’y rendre parce que j’ai toujours pensé que c’était un petit salon vieillot avec des auteurs du coin. Et de loin le « chapiteau » fait bien plus ridicule.

Cette année donc ma cousine m’a demandé si je voulais l’accompagner car elle voulait acheter les tomes 4 et 5 de la saga Rebecca Kean et se les faire dédicacer par Cassandra O’Donnell. Du coup je n’ai pas hésité bien longtemps et ai donc décidé de me rendre à ses côtés pour la première fois au salon. J’ai regardé que très rapidement les auteurs présents avant de m’y rendre et j’ai  été plutôt étonnée positivement de voir une longue liste avec non pas que des inconnus au bataillon mais auteurs connus de la littérature française et quelques auteurs jeunesses dont les quatre auteurs de la série U4 publiée chez Nathan/Syros !

15H et des patates – Nous voilà à l’entrée du chapiteau et déjà un monde fou s’agglutine  à l’entrée et c’est sans parler de l’intérieur, bondé, où on a du mal à circuler et où il faut extrêmement chaud !

foule lire à limoges

Directement nous nous sommes dirigées vers le stand de Cassandra O’Donnell qui semblait avoir été dévalisée dans la matinée et le début d’après midi puisque certains de ses romans étaient « en rupture de stock ». Ma cousine a pu obtenir toutefois ses tomes 4 et 5 dont il restait un exemplaire de chaque seulement. Elle a été très sympathique et a pris le temps de discuter avec nous pendant au moins 5 bonnes minutes si ce n’est plus. J’ai découvert une auteure très accessible, très gentille et qui nous a très bien vendu  son tout dernier roman, « Les aventures improbables de Julie Dumont » paru le 23 mars aux éditions Pygmalion.

Malgré cette rencontre agréable, je me suis rapidement sentie mal à l’aise. A vrai dire je pense qu’il y beaucoup trop d’auteurs dans un si petit lieu, mais je pense que ça a toujours était fait comme ça. Les auteurs sont installés les uns sur les autres, c’est peut être le cas dans tous les salons mais n’en ayant jamais fait j’ai du mal à comparer. Quoi qu’il en soit, j’étais mal à l’aise dans le sens où lorsque l’on discutait avec Cassandra O’Donnell, juste à sa gauche se trouvait l’auteur Paul Béorn (qui a écrit notamment le roman jeunesse 14-14 sur la première guerre mondiale) et personne ne s’arrêtait  à son stand ! Vous me direz, c’est un peu le jeu dans un tel salon, on ne peut pas acheter à tout le monde, on ne peut pas s’arrêter à chaque stand  où l’auteur attend seul, ça s’est vrai. Mais j’étais tellement mal de le voir seul à attendre, le regard un peu dans le vide et je n’osais même pas trop me tourner vers lui. C’était plus fort que moi…

sophie henrionnet en train de dédicacer au loin

Sophie Henrionnet au loin en train de dédicacer

Passé ce petit passage, on a tenté tant bien que mal de rejoindre le stand de Sophie Henrionnet car je savais que si j’avais un roman à acheter, ce serait celui-ci. Après quelques bonnes minutes à batailler au sein de la foule, et quelques litres de sueurs évacués, nous y sommes arrivées. Encore une fois, aucune queue, il n’y avait personne au stand. En réalité, j’ai l’impression qu’il y avait énormément de personnes qui déambulaient dans les allées mais peu voir pas du tout de queue pour les dédicaces. J’ai donc jeté mon dévolu sur Le tumultueux quotidien d’Olympe  McQueen, un roman chick-lit mêlant comédie et enquête policière paru le 18 mars aux éditions Charleston. J’en avais vu d’excellents avis sur les blogs de Marie, Mélusine, ou encore Alison.

dédicace sophie henrionnet.jpg

Sophie Henrionnet s’est montrée très disponible, très souriante et j’ai pu discuter quelques minutes avec elle. J’ai très hâte de découvrir son roman, je suis sûre à 200% de passer un bon moment !

stand marie vareille.jpg

Le stand de Marie Vareille malheureusement cachée par les visiteurs

Tout à côté se trouvait le stand de Marie Vareille (si vous ne la connaissez pas, je vous recommande fortement son blog, ainsi que ses romans !) et m’y suis donc arrêtée. J’avais une petite appréhension, je me suis demandée si elle allait me reconnaître, mais oui totalement ! Nous avons donc discuté un petit moment et c’était un super moment. J’attends avec impatience ses futurs romans.

agnès martin lugand.jpg

Agnès Martin-Lugand prête à me dédicacer mon exemplaire

Finalement mon oncle nous a rejoint et nous nous sommes arrêtés au stand d’Agnès Abecassis afin qu’il achète des romans pour ma tante. J’en ai profiter pour me glisser quelques mètres plus loin devant le stand d’Agnès Martin-Lugand. J’avais prévu mon coup en amenant mon exemplaire de Les gens heureux lisent et boivent du café. Il y avait une toute petite queue cette fois-ci avec deux personnes devant moi. Enfin deux, c’était sans compter la bonne femme qui s’est crue dans son droit de me doubler comme si j’étais invisible et qui en plus de ça s’est permis de passer un temps infini à bloquer le stand pour rien. Bien sûr le salon est fait pour discuter avec les auteurs, partager mais concrètement elle m’a sérieusement enquiquinée à demander le prix de chacun des bouquins (à croire qu’elle était prête à acheter mais seulement le moins cher de tous !). Et puis sans compter le fait qu’elle a ensuite passé 5 minutes à bien insister sur le fait que Michèle ça s’écrit avec un seul L, qui sait, peut être qu’Agnès Martin-Lugand avait les oreilles bouchées.

Après avoir fait la plante verte devant le stand pendant pas loin de quinze minutes, vous me direz, ce n’est pas énorme non plus, j’ai enfin pu accéder à Agnès Martin-Lugand jusqu’alors monopolisée par notre chère Michèle un L. Malheureusement, il y a toujours des gens irrespectueux et enquiquinants dans ces moments là.. J’ai toutefois gardé mon sourire histoire de ne pas paraître bougonne devant Agnès Martin-Lugand qui elle affichait un sourire radieux. Elle m’a fait une très belle dédicace, mais je n’en ai pas tellement profité pour discuter avec elle car son livre est toujours dans ma PAL, du coup j’étais gênée.

dédicace agnes martin lugand.jpg

Pour finir ce petit tour à Lire à Limoges, j’ai fait un tour du côté du pôle jeunesse et BD car mon petit frère voulait une photo de Patrick Sobral l’auteur des Légendaires dont il est fan. Concrètement c’est le seul stand où il y avait une telle queue ! Au passage d’une allée j’ai également croisé le stand des auteurs de U4. Et personne n’attendais de dédicace ! Sur ce coup là j’ai eu les boules quand même de ne pas avoir de budget extensible !

dédicace patrick sobral.jpg

Et pour finir un dernier arrêt au stand de Yasmina Khadra, l’invité d’honneur du salon, pour ma tante encore une fois. Et comment vous dire qu’en plein samedi après-midi, le salon brillait par son absence.. Personne ne savait où il était parti, quand il reviendrait, si on pouvait espérer avoir une dédicace, et de la part de l’invité d’honneur ça la fou mal quand même selon moi, d’autant plus au moment où il y a la plus grosse affluence.

16H45 – Nous voilà en train de regagner la sortie du salon, encore une fois devant jouer des coudes au milieu de la foule pour accéder jusqu’à la porte.C’est après une petite heure sur le salon, des litres de sueur évacués et ma petite poche à la main, que je le quitte le sourire au lèvres.

Ce fut pour moi une très bonne première expérience bien que trop courte, mais rester ne serait-ce qu’une heure était vraiment compliquée vu la chaleur qui faisait et le fait que je n’avais pas pris en considération qu’il pourrait faire aussi chaud et m’étais donc armée de mon manteau d’hiver et mon écharpe ! Evidemment j’ai regretté. Je suis toutefois un peu déçue du comportement de certains visiteurs qui évidemment sont sans gêne et ne se dérange pas de pousser dans s’excuser. Apparemment, tous les ans il y a la même affluence et ça m’a paru vraiment compliqué du coup de circuler et tout voir alors qu’on était serrés comme des sardines. Sans compter le fait que la sécurité a laissé rentrer un groupe de manifestants contre la loi El Khomri. Je ne suis absolument pas contre de telles manifestations, mais pas dans le salon !

lire à limoges.jpg

Toutefois, et c’est l’avantage des salons de province, les auteurs sont très accessibles et prennent le temps de discuter avec chacun des lecteurs. Je radote d’ailleurs un peu dans cet article en disant que chaque auteur était accessible, souriant, sympathique, mais c’est bel et bien la vérité. C’est un salon véritablement convivial ou chacun y trouve son compte.

J’espère de tout cœur pouvoir y retourner l’année prochaine, avec un budget un peu plus gros et un peu plus de temps également, histoire de réellement pouvoir faire le tour complet du salon, voir tous les stands et ne pas louper certains auteurs comme ce fut le cas cette année.

Publicités

13 réflexions sur “J’ai fait un tour à Lire à Limoges !

  1. Popcorn and Gibberish dit :

    Hé bien pour un salon que tu pensais tout pourri, il avait l’air pas mal ! Tu as fais de sacrés rencontres.. Je suis triste pour Paul Béorn (d’ailleurs, je veux absolument lire 14-14).. Je pense que comme toi, j’aurais été mal à l’aise.
    J’ai hâte de voir ce que ça va donner l’année prochaine 😉
    Bisous

    Aimé par 1 personne

    • L'écho des mots dit :

      Finalement je suis plus qu’agréablement surprise 🙂 c’était un chouette moment bien qu’un peu court, mais je ne sais pas si j’aurais pu tenir une heure de plus avec une telle chaleur ! Oui, c’est pareil… je me sentais tellement mal, ça donne l’impression que tu ne t’intéresses pas du tout au roman, surtout qu’il regardais vers nous.. Mais malheureusement je ne pouvais pas acheter à tout le monde ^^ Bisous

      Aimé par 1 personne

  2. Sissi dit :

    Héhé, je suis physionomiste 😉 Oui, les salons c’est un peu l’usine et selon les moments il y a du monde ou pas, mais c’est toujours super de rencontrer les lecteurs et… d’autres auteurs !

    J'aime

  3. plumesdelune dit :

    Roh, Limoges c’est pas loin de chez moi (t’habites dans le coin ?), j’aurais peut être pu y aller (enfin non parce que je travaillais ce week-end, tristesse). Ça avait l’air chouette ! Je préfère les salons un peu plus intimistes (cela dit tout est relatif, c’est quand même un des plus gros salons du livre de France il me semble) où tu as le temps de papoter avec les auteurs (enfin quand t’as quelque chose à leur dire). C’est vrai que ça me fait mal au cœur aussi quand tu vas voir des auteurs et que juste à côté il y en a un où il n’y a personne… Rah, mais faut pas trop se faire avoir parce qu’après on achèterait les bouquins de tout le monde et on aurait plus de sous è_é
    Bref, merci pour cet article très sympathique sur ton expérience sur ce salon !
    A bientôt !
    Kin

    J'aime

    • L'écho des mots dit :

      Oui, j’habite à 40 minutes de Limoges et y suis à la fac 🙂 Dommage que tu n’ai pas pu venir, c’est un salon sympathique ! Et oui, bien plus grand que je ne l’imaginais ! Comme tu le dis, on ne peut malheureusement pas acheter à tout le monde. J’ai fait une entorse déjà en achetant un livre alors je ne pouvais pas en faire une de plus ^^
      A bientôt 🙂

      J'aime

  4. Plume Sensible dit :

    C’est cool si tu as passé un bon moment, et l’histoire de Michèle avec un seul l m’a faite bien rire! (si tu passes par là Michèle, dédicace hahaha!)
    En tout cas tant mieux si finalement tu as passé un bon moment et que tu es ressortie avec un livre, et j’ai pris plaisir à lire ton article 🙂
    Je n’ai jamais vraiment eu l’occasion d’aller à un salon du livre, je ne m’informe pas trop de ce côté là il faudrait que je sois plus aux aguets! Bisous 🙂

    Aimé par 1 personne

    • L'écho des mots dit :

      Contente d’avoir pu te faire rire 😂 qui sait, je vais peut être avoir un commentaire un jour sous cet article d’une personne qui s’appellera Michèle !
      C’est vrai que c’était un bon moment, je me prépare déjà pour l’année prochaine en espérant pouvoir y rester plus longtemps et plus en profiter. Dire que je me suis presque forcée à acheter un livre (il me faisait très envie en même temps) parce que je trouve que ça craint d’aller à un salon si ce n’est pas pour acheter au moins un livre ^^ j’espère avoir le budget pour au moins 2 du coup l’année prochaine 😉 surtout qu’il y a des auteurs plutôt sympas !
      Je te comprends, j’ai tendance à être pareil. Mais tu as peu être un salon pas loin de chez toi qui est sympa. Bisous 😘

      J'aime

  5. Carnet Parisien dit :

    Ca devait être génial ! Je suis contente que tu aies craqué pour le Sophie Henrionnet, j’espère qu’il te plaira ❤ Marie est adorable, j'adore ses romans 🙂 Et j'adore Agnès Martin-Lugand (mais en effet, les gens se croient tout permis, c'est dingue…) Bisous 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s