Voyageuse, tome 1 – Iman Eyitayo

Voyageuse 1.png

Il y a peu déjà les éditions Plumes solidaires m’avaient proposé de lire un roman d’Iman Eyitayo via la plateforme Simplement pro (qui d’ailleurs fera l’objet d’un article sous peu). J’ai donc jeté mon dévolu sur Abiola et la plante magique, et la coïncidence a fait que peu de temps après ma chronique, l’auteure elle-même, m’a cette fois-ci contactée pour lire et chroniquer un second titre, Voyageuse. Lors de ma lecture d’Abiola, je m’étais intéressée aux autres titres de l’auteure, et il est vrai que Voyageuse me disait bien. Cette lecture fut donc l’occasion de sortir un peu de ma zone de confort avec du fantastique, mais également de découvrir l’auteure dans un registre young adult cette fois-ci.

Ce premier tome nous plonge très rapidement dans un univers original mêlant traditions chinoises et béninoises. Voyageuse, c’est l’histoire de Kanyin qui part passer des vacances chez son père au Bénin après de nombreuses années sans y être allée. Elle n’a clairement pas envie d’y aller, puisque ayant une relation assez inexistante avec son père et ne voulant risquer de s’ennuyer durant ses vacances.

Le roman commence en plantant ce décor, en nous présentant l’héroïne, d’où elle vient et qui elle est. Et pourtant, l’auteure ne s’étend pas dans les détails, elle va à l’essentiel avant de nous plonger quelques pages plus tard dans le cœur de l’histoire. Finalement les vacances vont prendre une tournure pour la plus originale.

Iman Eyitayo nous dépeint ici une héroïne certes jeune, mais courageuse. Une héroïne à laquelle on ne peut que s’attacher de suite tant elle est agréable et dévouée. Autour d’elle, dans cette aventure folle, gravitent de nombreux personnages dont j’ai eu tendance à mélanger les noms (je ne suis pas tant familière des prénoms à consonance chinoise). Toutefois, je trouve que l’auteure en si peu de pages arrive à dépeindre leurs caractères de façon à ce qu’on les associe aux personnages et qu’on les différencie ainsi. Je savais ainsi exactement quels personnages étaient présents sans pour autant retenir forcément leurs prénoms. D’ailleurs, aux côtés de Kanyin, évolue notamment Jun, son ami d’enfance, et on bien qu’il soit difficile à cerner au départ, on se rend vite compte qu’il est à la fois doux et autoritaire. C’est un personnage qu’on prend plaisir à découvrir au fil des pages.

L’auteure a su mettre en mouvement ces personnages dans un univers intrigant et complexe. L’action est omniprésente et nous empêche ainsi de nous ennuyer. Nous n’avons pas ici une histoire clichée. Les personnages doivent constamment faire leurs preuves.

J’ai été maintenue en haleine du début à la fin, essayant de comprendre comment fonctionnait ce système de mondes parallèles, de runes et d’astrologies. J’ai apprécié retrouver la plume d’Iman Eyitayo, particulièrement agréable, qui dose à la perfection les rebondissements de façon à nous faire mariner et nous donner envie d’en apprendre toujours plus. J’aime également cette particularité de nous projeter encore une fois au Bénin, cadre peu courant des romans young adult, en y mêlant en plus ici un peu de culture chinoise. C’est un mélange qui fonctionne, et qui pousse à lire la suite pour connaître la suite des aventures de ses personnages !

Publicités

2 réflexions sur “Voyageuse, tome 1 – Iman Eyitayo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s