Close-up, tome 1 : Indomptable Sandre – Jane Devreaux

Close Up 1.png

Je fais partie de ces lectrices de la première heure puisque j’ai eu la chance de découvrir Close-Up lorsque Jane Devreaux était encore autoéditée. J’avais donc de fait déjà découvert la trilogie à l’époque bien que celle-ci a subi quelques modifications depuis le temps. J’avais adoré l’histoire à l’époque et j’étais réellement contente de voir qu’elle avait trouvé son éditeur.

C’est donc avec plaisir que je me suis replongée dans l’histoire et que j’ai retrouvé notre héroïne au caractère bien trempé.  Car Sandre n’est pas une héroïne telle qu’on les rencontre bien souvent dans les romances. Elle en est tout le contraire en réalité.

Sandre se cache réellement derrière des tenues sombres, des yeux maquillés de crayon noir. Elle n’a pas d’amis, une vraie solitaire, et pour cause ! Elle fait peur aux autres. Et adore avoir une telle réputation. L’auteure nous propose donc un personnage complexe et lui donne une réelle profondeur psychologique.

Josh, lui peut paraître bien fade à côté de Sandre. Il semble être le parfait cliché du sportif, populaire à souhait et en couple avec Marcy. Ils forment le couple parfait du lycée et rien ne semble pouvoir les séparer.

Au final, on se rend vite compte que pour chacun d’eux ce ne sont que des apparences et de nombreux secrets se cachent derrière celles-ci. Les révélations se font pages après pages de façon réellement surprenante parfois. Ces deux-là ne sont pas épargnés par la vie et alors qu’ils semblent s’opposer totalement, on se rend compte qu’ils ne sont pas si différents que ça.

C’est intéressant de voir un roman New-Adult où ce n’est pas l’homme le dominant, l’homme le bad boy. Ça casse totalement les codes ici puisque dans ce premier tome, c’est Sandre qui mène fortement la danse.

L’auteure sait apporter son lot de rebondissements et de révélations afin de ne pas rendre monotone l’histoire. On peut dire qu’elle sait nous surprendre et que chacun des personnages a finalement réellement son importance.

Tout comme lors de ma première lecture, je tiens à faire remarquer que ce roman New Adult n’est pas à mettre entre toutes les mains. Les scènes de sexes sont nombreuses dans ce roman et évidemment ce n’est pas la tasse de thé de tous les lecteurs. C’est en partie la raison pour laquelle d’ailleurs un roman (du moins ce premier tome) ayant pour personnage des lycéens se retrouve classé en New Adult et non pas Young Adult. Close-up est destiné à un public averti.

Ce fut malgré tout un vrai délice de replonger et redécouvrir l’histoire avec presque un œil neuf, bien que je me souvienne encore très bien de ma première lecture. Je me suis de nouveau attachée aux personnages, et ai su encore une fois apprécier la complexité de leur relation du fait de leur passé pas toujours rose.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s