Conseils et astuces pour réviser ses partiels !

a6Gx8fCg.jpg

A la suite de mon article sur les conseils pour l’entrée à la fac, qui avait assez plu, j’ai eu envie de faire un second article sur cette thématique plus axée sur les révisions de partiels qui d’ailleurs approchent dangereusement. Personnellement, je suis d’ailleurs en plein dedans puisque j’ai eu la colle (ou galop d’essai, appelez-le comme vous voulez) de Droit des sociétés à la reprise des vacances de Toussaint, que j’ai passé celle de Droit fiscal mardi matin (n’en parlons pas..) ainsi que le partiel d’anglais vendredi. Et c’est sans parler des autres partiels qui sont débutent dans moins de 2 semaines (SOS !!).

J’ai tendance à dire que les partiels reviennent à passer deux fois le bac dans l’année. Souvent la charge de travail est conséquente, on a du mal à gérer les révisions et en même temps les cours, les nerfs sont mis à rude épreuve et on se sent rapidement submergé. Oui, même après 3 ans de fac, ça arrive encore !

Malgré tout, depuis la L1, j’ai réussi à développer quelques petites techniques et astuces qui me permettent de réviser efficacement et de valider mes semestres aisément sans passer par la case rattrapages (je ne passe pas non plus de justesse !). Je vais donc vous partager mes petites astuces et conseils, que j’applique tout le temps et que je vais notamment appliquer cette semaine puisque je suis en plein dans ma semaine de révision depuis hier.

Avant de commencer l’article, je tiens encore une fois à rappeler que pour cet article, je me base essentiellement sur mon travail, sur mes études et ai donc une méthode adaptée à la masse de travail que j’ai et donc forcément il y a peut-être des astuces qui ne correspondront pas à tout le monde car la masse de cours varie d’une formation à l’autre tout comme le type d’examens. Je vous expose ce qui est important selon moi et fonctionne en terme de révisions, mais vous pouvez avoir une technique tout aussi efficace ! Chacun doit être capable de trouver ce qui lui correspond le mieux. Et je m’excuse d’avance pour mon gros racontage de vie dans certaines parties (mais c’est pour vous prouver que ça se fait !).

3.png

  • Le cours :

Je commence tout d’abord par un conseil de base et essentiel selon moi : avoir de bonnes bases de travail. J’entends par là le fait de vérifier que le cours soit parfait pour réviser. Concrètement il parait inconcevable de réviser sur un cours torchon, illisible, et qui de surcroît n’est pas complet. Le mieux est de s’assurer que l’on a tout le cours (si on a loupé certaines informations, ou bien si on a été absent). Ça évitera les mauvaises surprises du genre, découvrir la veille du partiel qu’il nous manque quelques pages de cours qu’on n’a absolument pas revues.

De plus, je pense qu’il est essentiel pour réviser d’avoir un cours bien mis en page. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je les prends à l’ordinateur. Ça me permet d’aérer, de faire des petits paragraphes plutôt que de tout coller (truc que je ne supporte pas : avoir un bloc de 30 lignes écrit en 11). Personnellement je sais que ça m’aide énormément d’avoir un joli cours, avec une belle mise en page et quelque chose d’aéré, j’avance beaucoup plus vite ainsi.

J’imprime également mes cours. Je sais que ce n’est pas terrible écologiquement, mais je ne me vois sérieusement pas réviser sur l’écran. Ça nique totalement les yeux (malgré mes lunettes) et ça fatigue deux fois plus vite tout de même. Et puis j’aime bien surligner et annoter, réexpliquer à ma manière en marge, c’est bien plus efficace pour s’imprégner du cours.

Autre conseil totalement ridicule, mais si vous prenez les cours à la main, veillez à ce que vous ayez toutes les pages de cours, qu’ils ne soient pas mélangés, perdus, mangés par votre chien ou encore tombé dans les toilettes. En période de révision, ce n’est plus tellement le moment de chercher à droite à gauche où sont vos feuilles de cours, dans quel ordre elles vont, etc.

  • La méthodologie :

Autre point essentiel pour attaquer les révisions et qui comme ça ne parait pas mais va énormément vous aider : avoir connaissance du type d’épreuve qui vous attend dans telle ou telle matière. Du coup ça va vous permettre d’adapter vos révisions en fonction de ce qu’on va attendre de vous. On ne travaille pas les cours de la même manière suivant ce qu’on nous demande.

◊  Pour vous donner une idée, j’ai 3 partiels oraux dont 2 où je vais tirer un sujet qui correspondra à une partie du cours et pendant 10 minutes j’aurais juste besoin de recracher mon cours.

◊ A côté, je vais avoir deux partiels qui seront constitués d’exercices plutôt mathématiques (droit fiscal et TVA). Dans ce cas, le mieux est de s’entraîner au max sur les exercices faits en cours et TD., ou bien un partiel où ce sera plusieurs questions sur le cours.

◊ Il y a aussi des partiels où il s’agit de petites questions ou questions plus générales sur le cours. Là encore ça diffère. Dans le premier cas, on peut se retrouver avec des questions très précises qui portent seulement sur une phrase du cours donc si vous l’avez zappée, eh bien c’est mort (on sent le vécu, mais je vous jure que je connaissais la réponse à cette question). Dans le second, une connaissance globale peut vous permettre de très bien vous en tirer car généralement les profs préfèrent quelqu’un qui sait synthétiser plutôt que blablater dans le vide en mettant tout ce que l’on sait.

◊ Et enfin j’ai aussi un partiel où sur une épreuve de 3h je dois faire un commentaire d’arrêt (comme les commentaires de texte en français au lycée mais sur une décision de justice). C’est un sujet bien plus de réflexion et qui ne nécessite pas de recracher son cours purement et simplement contrairement à la dissertation. C’est beaucoup plus de la réflexion, et connaitre tous les arrêts du cours dans ce cas est essentiel.

Et vous certainement qu’on vous demande encore des choses totalement différentes de ce que l’on a pu me demander jusqu’à maintenant et nécessite donc un travail adapté.

Selon le type d’exercice qui va vous être demandé le jour du partiel, une certaine méthodologie peut être requise. En avoir connaissance avant de débuter les révisions, c’est pas mal. Ce n’est pas 10 minutes avant qu’il faudra demander à votre voisin quel type de partiel ça va être ou comment il faut faire le plan du commentaire, etc.

2

Encore un conseil basique qu’on a dû vous rappeler souvent : trouver le lieu idéal pour réviser. Il faut que vous vous sentiez bien dans cet endroit car vous risquez d’y passer de nombreuses heures. Vous pouvez réviser chez vous, comme vous pouvez le faire à la bibliothèque de votre fac. C’est selon vos goûts et préférence. Moi la BU je ne peux clairement pas : elle est blindée, je n’arrive pas à me concentrer, et j’habite à 40 minutes de la fac donc y descendre tous les jours pour réviser à la bu, autant le faire chez moi.

Personnellement je reste chez moi pendant la semaine de révision, je travaille dans ma chambre, à mon bureau que j’essaye de conserver un minimum rangé pour être  à l’aise pour y travailler.

J’ai découvert ces dernières années que réviser en groupe ça pouvait être extrêmement bénéfique également. S’interroger mutuellement, s’expliquer certains points, fait qu’on retient davantage ceux-ci. D’en parler ça rentre directement dans la tête et ça peut vraiment être pas mal.

5.png

Je crois que ce point ci reste la base de la base. Pour être efficace, il n’est clairement pas question de réviser sur son canapé devant un joli petit film de Noël même si c’est tentant. Il est fortement recommandé également de se tenir très loin des réseaux sociaux.

Je vous assure, c’est dur au début mais on finit par s’habituer. Personnellement, j’éteins mon téléphone, mon ordi et les laisse à ma mère pour ne pas avoir la tentation.

Je mets mes boules quies, même s’il n’y a pas tellement de bruit. Quoique étant donné que ma mère est assistante maternelle, sans boule quies, je n’entends que cris et pleurs des gamins et difficile de se concentrer dans ces conditions là.  Si vous voulez travailler avec de la musique, pourquoi pas, mais il ne faut pas se faire avoir et au final plus écouter la musique que réviser.

Se mettre dans sa bulle, s’isoler de tout, ça permet d’être dans de réelles bonnes conditions. S’il y a un truc qui vous chagrine ou vous prend la tête, ça ne sert à rien de tenter malgré tout de réviser. Mieux vaut prendre le temps de s’aérer, de décompresser pour éliminer toutes ces pensées qui vous empêchent de réviser.

Eh oui, quand on décide de réviser, on s’y met à fond !

1Il faut savoir évaluer le temps que cela va nous prendre. Et c’est clairement pas une mission facile. C’est  très dur de se dire : « Pour cette matière, je pense que 2 jours seront suffisants » et même de savoir combien de temps on doit s’y prendre à l’avance, etc.

Nous n’avons pas tous les mêmes capacités de mémorisation notamment. Certains vont avancer très vite alors que d’autres seront beaucoup plus lents. Avoir conscience de nos capacités, c’est déjà énorme. La personne qui sait qu’elle a du mal à avancer, nécessairement va devoir s’y prendre plus tôt, et commencer petit à petit à re revoir ses cours au fur et  à mesure. Alors qu’à côté, il y a celui qui aura une très bonne mémoire et pourra revoir le cours à la dernière minute.

Personnellement, j’essaye toujours d’évaluer à peu près combien de temps ça va me prendre, mais je sais pertinemment qu’à la fin de la semaine de révision, je serais pas archi prête. Il y a toujours des imprévus qui viennent se greffer. Par exemple, je donne des cours de soutien le Lundi et le Jeudi, sauf que je sais jamais combien de temps ça va durer. Normalement c’est 1h15 à chaque fois, mais il arrive que ce soit plutôt 1h40 au moins, si ce n’est pas 2h. Donc forcément, là je ne peux être sûre de rien. Idem, je sais que dans la semaine je vais devoir descendre à la fac chercher ma copie de Droit fiscal mais je ne sais pas encore quand ce sera, mais je sais que je vais perdre au moins 1H30 sur mes révisions. Donc forcément, pendant la semaine de partiels, je continue à bosser à fond les matins, après midis et soirs de libre dans la semaine.

Si vous êtes vraiment dans la catastrophe pour une matière qui est souvent  la dernière matière que vous passez dans la semaine, ce que je ne vous souhaite pas, mon prof de fiscal nous a donné le conseil suivant : « Si vous arrivez le jeudi, que vous avez passé toutes les matières et qu’il ne vous reste plus qu’une à passer le vendredi, il existe une méthode infaillible : donner tout ce qu’il vous reste pour cette dernière matière. Quitte à faire une nuit blanche pour pouvoir la réviser entièrement, vous aurez le temps de vous reposer après ».

Je peux vous dire que c’est clairement pas l’idéal, mais ça m’est déjà arrivé à deux reprises tant qu’à faire. La première fois, c’était histoire de la pensée : j’avais une épreuve le matin et passait celle-ci l’après midi donc concrètement c’était impossible de la réviser pendant la nuit jusqu’à pas d’heure. Du  coup, je suis tellement intelligente que je l’ai révisée entre midi et deux. Grosso merdo en 1h30, à peine je devais apprendre 50 pages de cours, pas le plus passionnant du monde en plus. Alors l’avantage c’est que ce prof ne demandait pas à ce que l’on crache le cours mot pour mot mais favorisait les personnes qui réussissaient à répondre intelligemment à la question avec une réponse organisée et comprenant les éléments principaux.

Heureusement à cette époque en L2, je commençais à avoir l’habitude de mémoriser beaucoup d’éléments et donc comme on dit la mémoire ça se travaille et là pour le coup ça m’a bien servi. C’est peut être le fait d’avoir réviser au dernier moment qui m’a permis de réussir ma copie. Parce que je pense que ça ne servait à rien d’en savoir trop, il fallait savoir ce qui était nécessaire. J’en suis sortie avec une très bonne note et mes copines légitiment avaient les boules car elles avaient bossées comme des dingues cette matières et se tapaient à peine 12 alors que moi qui avait bossé le cours seulement 1h avant, je m’en sortais avec un bon 15. A leur place, j’aurais été totalement dégoûtée également. Mais je peux vous dire que moralement c’était clairement compliqué puisque j’étais vraiment très stressée, limite en train de pleurer et me chier dessus en entrant dans l’amphi.

La seconde fois remonte à l’année dernière. Il ne me restait plus qu’une matière à passer le vendredi, droit des sûretés et j’avais même pas commencé à le réviser. J’ai eu de la chance car j’avais le jeudi après midi de libre, ainsi que le vendredi matin puisque je ne passais la matière que l’après midi. Je m’y suis mise à fond pour avaler ces 70 pages de cautionnement, garanties, lettres d’intentions, etc. Un enfer ! J’ai presque pas dormi de la nuit. Je savais que ça allait être des questions de cours basiques donc il fallait que je le connaisse parfaitement et miracle s’est produit encore une fois.

Après comme je vous le dis, on n’a pas tous la même mémoire. Forcément, on ne peut pas tous avoir les mêmes capacités. La mémoire, c’est quelque chose qui se travaille énormément au fil du temps. J’ai toujours eu une bonne mémoire qui me permettaient au lycée de retenir 2/3 leçons d’histoire à la fois mais rien d’exceptionnel. En droit, on a des cours énormes à réviser ce qui m’a permis d’acquérir une très bonne mémoire au fil du temps. Le problème c’est que je mémorise très bien mais une fois les partiels passés, ça s’efface totalement de ma tête…  Je sais également que je suis davantage efficace quand je révise au dernier moment, dans le stress intense, mais c’est clairement la chose que je vous conseille. Ça rajoute du stress inutilement.

Essayez de vous adapter au travail à fournir et tout ira pour le mieux !

4

Alors oui souvent durant votre collège, pour le brevet et surtout au lycée pour le bac, vous avez du entendre vos camarades de classe dire : « J’ai fait mon planning de révision, donc le lundi de telle heure à telle heure je vais réviser tant de chapitres/pages de tel cours ». Clairement, on sait que la plupart du temps, on ne respecte pas ce genre de planning dans 90% des cas.

Mais je considère qu’il faut avoir tout de même un certain cadre pour ne pas être perdu au milieu de la masse de choses à réviser.

planner.jpg

  • Savoir quand on est le plus productif :

Je pense que d’abord le plus important est de trouver le moment où vous êtes le plus productif dans la journée, celui où vous allez être plus concentré et à même d’accueillir le maximum d’informations. Pour ma part c’est le soir/la nuit mais je sais que chez certains c’est le matin à 8h tapantes.

Pour vous donner un exemple, j’organise mes révisions pendant la semaine de révision avec un planning fixe de plages horaires. Clairement après ça peut varier si j’ai quelque chose à faire et doit donc m’absenter mais avoir le même rythme tous les jours c’est important.

Donc comme je vous le disais, je ne suis pas du matin alors la plupart du temps, je me lève à 9h30 car je sais que je ne bosserais pas avant. Puis je me mets au révisions vers 10h. Je bosse jusqu’à l’heure du repas où je me laisse environ 2h (12h30/14h30 ou 13h-15h) parce que souvent juste après manger, on est pas tellement productif. Je me replonge ensuite dans les révisions jusqu’à 18h30 voire 19h (en me laissant une pause goûter évidemment !). A partir de là, c’est ma grosse pause de 3h où je décompresse en lisant, regardant la TV, prenant ma douche, mangeant un bon petit repas, etc. Et comme je suis plus productive le soir, souvent je m’y remets entre 21h30 et 22H30 jusqu’à 1h30 voire 2h du matin.

Voilà ce que cela donne en image :

Si vous vous rendez compte que vous êtes plus productif le matin, eh bien levez-vous vers 7h et à ce moment là, ne trainez pas le soir. Faites à votre sauce, suivant ce qui vous arrange le mieux.

Il faut savoir que j’ai aussi des partiels après les vacances (2 oraux) et que forcément vacances de Noël obligent, je me force pas tous les jours à me lever à heure fixe, à bosser de telle heure à telle heure tous les jours alors que ce serait abusif ^^. Mais si vous passez tout après (ouille, ça pique), l’organisation est de mise entre les repas, les visites chez les grands parents, chez l’oncle, la tante, la cousine qui remonte pour les vacances, etc.

  • Ne pas négliger de matières :

Erreur que l’on fait souvent quand on est débutant, et que j’ai fait moi-même en L1, on a tendance à tout miser sur les plus gros coefficients, à plus réviser ces matières-ci et en délaissant un peu plus les autres que l’on revoit en quatrième vitesse quelques jours avant les partiels.

Eh bien, il s’agit d’une grave erreur ! Car oui, même l’anglais qui n’est coefficient que 1 ou 1,5 chez moi, peut tout changer. Alors je ne vous dirais pas non plus qu’il faut miser que sur les petites matières mais concrètement c’est ça peut vraiment faire la différence.

Les matières à plus gros coefficients que j’ai eus depuis ma L1 étaient des matières à TD et donc souvent le partiel consistait en un commentaire d’arrêt. Et comment vous dire qu’un commentaire d’arrêt, tu dépasse rarement le 13/14 (et encore là c’est si ta copie est vraiment bonne). Le plus souvent ça tourne dans les zones 8-12 à peu près, alors comment vous dire que ce n’est pas fameux. Finalement ça ne sert à rien de tout miser sur ces matières puisqu’on sait que les notes ne seront jamais excellentes alors que les matières à plus petit coefficient sont largement plus abordables. Par exemple, en L1, j’ai réussi à tirer un 18 en institutions juridictionnelles, en L2, un 15 en histoire de la pensée, ou encore en L3 un 17 en droit des assurances, un 16 en droit des sûretés. A cela on ajoute un 15,5 de moyenne en anglais à chaque fois et au final tu te rends compte que tu récupères rapidement des points.

Tout ça pour vous montrer que de bonnes notes aux petites matières peuvent facilement vous sauver la mise et remonter les notes plus passables, alors qu’une matière à gros coefficient ne vous permettra jamais de compenser de mauvaises notes aux petits coefficients..

8.png

On a tous une mémoire différente et donc de ce fait, tous une technique pour réviser différente. En effet, la mémoire peut être auditive, visuelle, verbale. A vous de trouver la technique qui vous correspond le mieux. Personnellement j’ai une mémoire à la fois auditive et visuelle du coup je combine quelques techniques pour réviser mes cours.

⇒ Mémoire auditive et verbale :

Si vous avez plutôt une mémoire auditive, l’idéal est de se réciter le cours à voix haute, ou de s’enregistrer. Logiquement à force de réciter le cours, cela devrait rentrer progressivement dans votre tête.

Le problème c’est que ça prend souvent longtemps, surtout si le cours est long. Mon cours étant très structuré (je vous explique juste en dessous)

⇒ Mémoire visuelle :

  • Annoter le cours :

Pour réviser efficacement, il est nécessaire d’annoter son cours. Il faut s’en imprégner. Donc on se munit de ses surligneurs et de ses stylos et on hésite pas à stabiloter, à reformuler en marge, à encadrer, entourer des informations importantes.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’aime bien avoir mes cours d’imprimés, il me permettent plus de manœuvre de ce côté là. Lorsque je dois faire attention à ne pas confondre deux notions, j’hésite pas à le marquer en rouge en haut de la page en expliquant que telle notion correspond à ça, telle autre à ça. Et si vous avez une mémoire visuelle qui fonctionne pas trop mal, vous devriez vous souvenir qu’en haut de telle page vous aviez fait une petite note pour pas confondre deux notions et hop ça vous reviendra tout seul !

  • Fiches :

fiches.jpg

C’est la technique classique, que tout le monde connait et a certainement fait dans sa scolarité. La technique est bien pratique pour le bac notamment (j’en avais fait un monticule) mais à la fac, c’est une autre une autre histoire. Clairement tout dépend de votre filière. Il y en a où c’est peut être faisable et peut vous aider si votre cours n’est pas trop gros.

Mais avant de s’embarquer dedans, il faut savoir que ça prend beaucoup de temps et que l’on a pas forcément. Moi j’en fais seulement pour le vocabulaire en anglais et encore. Selon moi c’est clairement inutile car vous allez passer votre semaine de révision à finir vos fiches et non pas réviser. Que vous allez vouloir énormément synthétiser et peut être passer à côté d’information capital.

En droit, clairement y a pas d’intérêt à faire des fiches de révision. Parce qu’il faut connaître très bien les cours dans l’ensemble donc synthétiser est une erreur. Parfois les questions peuvent porter sur une minuscule phrase du cours, c’est véridique !

  • Plans :

plans

Ma première petite alternative aux fiches : les plans de cours. Donc juste au-dessus on a un plan de cours donné par ma prof, mais sinon systématiquement je fais mes plans de cours à la main pour chacune des matières. Je vous met une photo en dessous mais pas sûre que l’on voit clairement.

Ça peut paraître inutile au premier abord, mais en droit les cours sont extrêmement structurés. Vous allez avoir les parties (et parfois les sous-parties), les chapitres, les sections (et parfois les sous-sections), les paragraphes, les grands A.B.C, les petits 1.2.3, les a.b.c, et parfois même encore les alpha, beta, etc. C’est donc un vrai casse tête et donc je fais les plans purement et simplement pour avoir une vue synthétique du cours, et surtout extrêmement m’aider à retenir le cours.

J’apprends les plans et grâce à ça, au partiel j’arrive à totalement re visualiser, les parties de cours. C’est surtout pratique pour les questions de cours et oraux. Si on se souvient de son plan de cours, le contenu vient avec et ça permet d’organiser son propos et se souvenir tout ce que l’on doit dire sur tel sujet. C’est je pense un point important et qui aide réellement à la mémorisation. Tout paraît extrêmement logique.

StmRjy2k.jpg

  • Schémas :

Seconde alternative aux fiches que j’ai trouvé et qui m’aident beaucoup plus et vous aideront certainement également si vous avez une mémoire visuelle : faire des schémas, tableaux sur certaines parties de cours. Le jour J, vous aurez ces schémas en tête et ça vous aidera à restituer les différentes informations sur un sujet en particulier. Ça peut être très utile si vous avez des situations à comparer (avant/après la réforme) notamment. Je vous laisse deux petits exemples dont un que j’ai fait vite fait pour cet article sur l’introduction de mon cours de droit bancaire, et une autre de l’année dernière. Je ne fais évidemment pas ça pour tout le cours, seulement des points clés, ou quand ça s’y prête.

schemas

schemas-2

7

  • Varier les matières le plus possible :

Un autre conseil que je pourrais vous apporter, c’est de varier les matières dans une journée. J’ai remarqué que cela pouvait être très bénéfiques sur plusieurs points. Dans l’idéal j’essaye de faire 3 matières différentes dans la journée, à savoir une le matin, une le midi et une le soir. Et j’essaye d’arranger mon emploi du temps de façon a ne pas toujours faire les mêmes matières tous les jours et surtout au même moment.

Je suis clairement incapable de rester toute une journée sur la même matière, je trouve ça très prise de tête. Il est plus évident donc pendant ma session du matin de réviser une matière, puis lors de celle de l’après-midi, reprendre avec une autre matière et enfin le soir de nouveau une nouvelle. Quoiqu’il en soit, comme j’ai des pauses de 2h au moins entre chacune d’elle j’ai énormément de mal de reprendre avec la matière que j’étais en train de faire donc voila. Alors bien sur, je ne change pas non plus de matière toutes les heures, puisque mes matières sont trop grosses pour le faire et que de toute façon ça n’aurait aucun intérêt.

Et je sais pas exactement comment vous dire mais varier les matières comme ça, lorsque vous en avez qui se ressemblent, ça permet de se préparer à ne pas tout mélanger. Ça vous force à vous acclimater au fait que vous allez passer diverses matières à la suite, qui pourront avoir des ressemblances ou être totalement différentes et qu’il ne faudra pas tout mélanger le jour J.

  • S’octroyer des pauses régulières :

Bosser à fond c’est bien, mais souvent, le cerveau ne suit pas forcément. Quand on s’y met vraiment, il est très difficile de rester concentré plusieurs heures d’affilée devant ses feuilles.

Si vous vous obligez à rester concentrés, clairement, ce sera du travail inutile. Donc dans l’idéal, il faut faire des pauses, régulièrement même. L’intérêt est de faire beaucoup de petites pauses plutôt que d’énormes pauses. Faire des petites pauses de 5 minutes vous permettra de souffler mais également de vous replonger dedans plus facilement. Alors que si vous faites une pause de 30 minutes, vous allez gambader à droite à gauche et au final il sera extrêmement plus dur de vous re concentrer sur vos cours ensuite.

Evidemment il est très important de couper également par moments. Le sport, si vous en faites, ça peut être une bonne alternative pour décompresser et vous vider l’esprit. Cela peut également être d’aller faire une balade, aller au cinéma, vous consacrer une soirée entière de lecture. Mais le mieux reste de sortir un peu, de prendre l’air !

9.png

C’est bien beau de s’organiser mais le plus souvent la motivation est ce qui fait le plus défaut. Et vous aurez beau vous organiser dans vos révisions et respecter les points précédents, s’il n’y a pas de motivation, alors ça ne servira à rien. J’utilise moi-même trois techniques pour me motiver que j’explique juste en dessous.

  • Avoir un objectif :

C’est l’astuce la plus basique. Le but étant de se fixer un objectif qui va obligatoirement vous motiver. Ça peut être une note dans une certaine matière, ça peut être une mention, ça peut être l’orientation. Mon principal objectif actuellement c’est d’avoir le meilleur dossier possible pour être acceptée dans le Master que je veux puisque la sélection se fait sur dossier entre le M1 et le M2.

Mais ça peut également être tout simplement les vacances. Aux partiels de décembre, savoir que les vacances et Noël sont tous proches ça me motive énormément. Et alors en mai, savoir que l’année est carrément finie ensuite, c’est hyper motivant !

  • Le système de la récompense :

Autre technique qui généralement fonctionne bien si on arrive à se contrôler : se récompenser pour l’effort fourni. Souvent je me dis « si tu révises tant de pages du cours, tu pourras lire 2 chapitres de livres ». Ça peut très bien fonctionner avec également un épisode de série ou un film. Trouvez quelque chose qui vous motivera, quelque chose que vous aimez faire et mettez vous en tête que vous pourrez faire cette chose là uniquement si vous avez avancé dans le cours. En sachant ce qui vous attend au bout, clairement ça vous booste.

  • Gravir les paliers :

Petite dernière astuce que j’ai instauré que depuis l’année dernière et qui a d’ailleurs plutôt bien fonctionné en L3 : une sorte de diagramme bâton correspondant au nombre de pages de chaque cours. Dit comme ça, ça ne doit pas être clair pour vous mais je vous mets un exemple juste en dessous. C’est celui que j’ai fait pour ce semestre et donc les partiels de décembre et janvier. J’ai uniquement mis les CM et non pas les TD.

hZ8x9_Gm.jpg

Donc toutes les 10 pages révisées, je colorie une petite case. Et forcément j’ai cette envie d’en colorier le plus, de gravir chaque pallier de 10 pages. Quand je vois que je n’ai pas assez monté dans la « tour » je culpabilise et plus je monte et plus je suis motivée pour finir de voir le cours. Alors quand je suis arrivée tout en haut, cela ne veut pas dire que je connais parfaitement le cours mais globalement je le connais bien dans l’ensemble et rien que ça c’est déjà une réussite !

6

  • Boire beaucoup :

Forcément, quand on révise à fond, le cerveau tourne à plein régime. Et il est ainsi très important de boire énormément. Ca facilite clairement la concentration en plus et vous évite d’avoir trop mal à la tête (si réviser vous donne des migraines). Je bois déjà énormément de base, mais j’ai remarqué qu’en période de révision j’ai tout le temps soif. Je vous conseille donc d’avoir une bouteille d’eau sous la main, c’est le mieux à boire sur la durée. Mais le thé, le café ou le chocolat, c’est pas mal de temps en temps. Idem pour les jus de fruits (les vitamines, ce n’est pas mal !).

  • Manger correctement :

Je n’entends pas par là de manger sainement, puisque moi-même je ne le fais pas. Je passe mon temps à grignoter quand je suis en révision certainement pour avoir l’impression de faire quelque chose.

Tout ça pour vous dire que je connais des personnes qui en période de révisions intenses et pendant la semaine de partiel, sont tellement à nerfs qu’ils ne prennent pas le temps de manger car pour eux c’est une perte de temps. Sauf que clairement, c’est la dernière chose à faire justement. Dans de telles périodes de rush, le corps à besoin de bons repas complets. Le but n’est clairement pas de finir en loque, mais au contraire d’être en pleine forme. Moi qui d’ailleurs ne déjeune jamais en période semaine (je sais, c’est pas bien) me prends une demi heure pour faire un petit déj complet avant d’attaquer les révisions.

Petit plus pour ceux qui aiment le poisson, apparemment, ça favorise la mémorisation !

  • Avoir un sommeil réparateur :

De plus, comme je le disais un peu plus haut, avoir un rythme régulier ça va fortement vous aider. Certes vous voulez bosser comme un dingue pendant la semaine mais le but n’est pas non plus de se crever totalement. Si votre rythme est bien calqué tous les jours et il est bien de ne pas faire n’importe quoi sinon on va arriver aux partiel totalement claqué, le moral dans les chaussettes et c’est clairement pas le but.

Si le lundi vous révisez jusqu’à 2h du matin, et que vous mettez le réveil à 7h pour le lendemain matin, clairement y a pas d’intérêt. Vous allez directement être claqué alors que le but c’est de faire de bonnes nuits de sommeil, d’être reposé et donc moins stressé. En plus de ça vous ne serez pas du tout productif. Il faut donc avoir un sommeil réparateur afin d’être en forme et pouvoir s’y remettre le lendemain, et le surlendemain, etc et donc tenir pour les partiels. L’idéal étant quand même de se coucher de plus en plus tôt à l’approche des partiels.

Si vous êtes de nature stressé et que vous êtes tellement fébrile à l’approche des examens que vous en avez du mal à dormir, il est possible d’y remédier. Déjà, évitez les boissons ou les fruits qui ont tendance à exciter le soir. N’hésitez pas à boire une petite tisane du genre Nuit calme, personnellement ça m’aide à bien dormir. Il existe également des brumes à pulvériser dans la chambre, sur l’oreiller par exemple qui fonctionnent vraiment et que vous pouvez trouver en parapharmacie. Idem, il a des petits comprimés d’homéopathie qui existent. J’en ai d’ailleurs pris pour le brevet et le bac et ça marchait très bien à cette époque là où j’étais très stressée.

conseils-astuces-revisions

Pour finir, aussi étonnant que cela puisse paraître, votre smartphone peut également être un allié lors de cette période de révision. J’ai  trouvé quelques applications qui m’aident pas mal au quotidien, pas seulement pour les révisions.

  • Quizlet :

Application parfaite pour ceux qui sont en LLCE/LEA et qui ont donc beaucoup de vocabulaire à voir. Personnellement je l’utilise pour l’anglais, mais je pense que ça peut très bien servir pour n’importe quelle autre matière. Je me dis que pour des dates ça doit très bien fonctionner aussi.

Comment ça marche ? Vous avez la possibilité de rentrer des listes de mots avec la traduction qui correspond et ensuite vous pouvez vous entraîner de plusieurs façons.

Ça peut se révéler pratique pour ceux qui prennent énormément les transports en commun ou qui comme moi traînent sur leur portable le soir avant de se coucher, ça peut vraiment être pas mal de faire un petit entrainement.

  • Wunderlist – Timetable :

Dans un tout autre genre, voici deux applications pour s’organiser que j’aime pas mal. J’utilise surtout Wunderlist, et ce pour tout : faire la liste de toutes les chroniques que j’ai à faire, ce que j’ai à faire dans un week-end, mais aussi ce que je veux réviser dans la journée, etc. Vous pouvez très bien faire les listes vous-mêmes à la main mais je trouve très agréable à utiliser l’application. (J’adore le fonds que j’ai choisi, on dirait tellement ma chienne !).

Concernant Timetable, il sera plutôt utile pour ceux qui veulent se faire un emploi du temps de révision mais qui ne veulent pas perdre trop de temps à le faire à la main. L’avantage en plus, c’est que l’application permet d’avoir une vision sur la semaine. Je ne m’en sers pas tellement mais ça peut peut-être aider certains d’entre vous. Vous pouvez également ajouter des tâches, vos examens, etc. Je vous ai quand même fait un petit exemple pour vous montrer à quoi cela ressemble.

a_mljow8

  • Et pour les juristes :

J’ai découvert récemment deux applications qui aideront pas mal mes camarades en droit. Enfin je suis certainement une des dernières à les découvrir, c’est sympa… Mais Mon Code juridique (MCJ) et le Lexique Juridique permettent d’avoir les codes à portée de main, la jurisprudence ainsi qu’un dictionnaire juridique au cas où. Le truc super cool, c’est que vous pouvez choisir vos codes favoris qui s’afficheront ainsi sur l’accueil. Pas besoin de farfouiller dans l’application ou d’allumer l’ordinateur pour chercher ce que dit exactement l’article tant du code de commerce, ou de quoi parle tel arrêt. Et outre cet aspect, MCJ possède également une partie Actualités avec annonces de stages (principalement en région parisienne toutefois) et quelques articles sur des sujets divers et variés.

(Disclaimer : J’ai un portable sous Android, donc je ne sais pas si ces applications sont disponibles sur iOs).


J’espère que cet article, malgré sa longueur interminable ne sera pas trop pitoyable. J’ai tendance parfois à beaucoup trop blablater pour pas grand chose au final. Mais j’espère  surtout qu’il aura su vous aider, que vous soyez à la fac, ou bien en Terminale. Et surtout que vous passerez ces examens haut la main !

Et si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas dans les commentaires 🙂

Publicités

22 réflexions sur “Conseils et astuces pour réviser ses partiels !

  1. Tatiana | IAL (@ideesalire) dit :

    Comme dis sur Twitter, cet article est super intéressant, surtout pour tes petites techniques de révision. Ceci dit, je ne sais pas comment tu fais pour réviser jusqu’à deux heures du mat, rien que d’y penser je suis fatiguée ! :’)

    Finalement, tu te retrouves à travailler combien de temps en moyenne par jour ? Une dizaine d’heures ?

    Aimé par 1 personne

    • L'écho des mots dit :

      Le truc c’est que souvent je me retrouve à glander dans la journée au final donc j’essaye de me rattraper le soir ahah ! Non mais au début c’est dur de bosser tard mais après c’est de l’habitude 🙂 et comme je le dis je retiens beaucoup mieux à cette heure-ci 🙂 Je t’avoue que depuis samedi soir, c’est un peu compliqué, je suis un peu hyper crevée… Mais dans l’idéal bosser 12h par jour, c’est top !

      J'aime

      • Laura Darcy dit :

        😉 Comme tu dis dans ton article, le plus important c’est de trouver son rythme. Moi je travaillais le matin et l’après midi pour qu’à 18 heures j’arrête toutes révisions. Je voulais que la soirée m’appartienne et que je puisse lire ou regarder une série.

        J'aime

        • L'écho des mots dit :

          Voilà il faut que chacun s’adapte à ses capacités, et puis même ça dépend de la masse des révisions, du temps qu’on a 🙂 Dans un précédent article on m’avait un peu reproché de parler qu’en mon nom, du coup j’ai tenu à bien précisé que tout ça dépendait de chacun 😀

          Aimé par 1 personne

          • Laura Darcy dit :

            C’est normal que tu parles en ton nom, c’est ton expérience. J’étais en droit privé également donc la somme des révisions devaient être à peu près la même. Mes révisions commençaient trois semaines à l’avance pour bien avoir le temps de retenir mes cours. Avant cela, il fallait faire les TD et autres travaux de groupe. Mais cela aidait bien à faire les fiches de révisions au fur et à mesure.

            J'aime

            • L'écho des mots dit :

              Malheureusement je peux pas trop parler des autres car chaque endroit à son fonctionnement propre et tout. Si je compare avec ma soeur en staps, elle a beaucoup plus de matières mais qui sont plus petites en volume horaire donc voilà. Je pense en effet qu’en droit on a tous eu droit à une centaine de pages presque par cours 😥
              Moi seulement une semaine à l’avance. J’avais encore mes TD et CM la semaine dernière du coup c’était compliqué mais j’avais commencé à réviser un cours et j’ai également déjà révisé en partie 2 matières pour mes galops d’essais du coup ça risque être un peu tendu cette semaine mais les matières sont assez réparties la semaine prochaine donc ça devrait le faire 😊

              Aimé par 1 personne

              • Laura Darcy dit :

                Ahhh je crois que je n’ai jamais connu un cours à moins de 100 pages. J’ai eu un profs qui ne voulait pas qu’on prenne de notes pendant qu’il parlait pour qu’on comprenne le raisonnement, mais le jour de l’oral on a bien regretté car il demandait des détails qu’il n’avait pas abordé. C’est donc toujours suspect en droit si tu n’as pas un cours énorme!!!!
                J’avais toujours mes partiels après les vacances de Noël – enfin si on pouvait appeler ça des vacances puisque je passais mon temps à réviser – et c’est pour cette raison que je prenais trois semaines de révisions.

                J'aime

              • Laura Darcy dit :

                Et il y en a qui ont de la chance. Une amie de fac sur les matières qu’elle révisait à la dernière minute, elle ne révisait par exemple que la moitié du cours mais du coup elle le connaissait hyper bien. Et lors de l’oral elle tombait toujours sur un sujet qui faisait partie de ses révisions. C’est un pari mais pour elle ça a marché.
                J’aurais fait ça et c’était la catastrophe car je n’ai absolument aucune chance…
                Il a une façon de faire par personne.

                J'aime

  2. lacueilletteduneroussette dit :

    Super article !!! Je suis moi même en droit et je passe en L2 et je suis certaine que tous ses conseils vont me servir 🙂 Je suis moi aussi du soir donc je m’organise en fonction de mon propre rythme ! Le plus dur est de se mettre dedans car une fois que c’est fait c’est bon on est lancé ! Vraiment un super article qui servira à beaucoup ! 😉

    J'aime

    • L'écho des mots dit :

      Oh chouette ! J’espère que la L2 se passera bien pour toi. Certaines matières peuvent paraître difficiles telle que l’administratif mais souvent on en fait une montagne pour rien 🙂 La clé de la réussite c’est la motivation surtout. J’espère que certains de mes conseils s’auront t’aider 🙂

      Aimé par 1 personne

  3. lacueilletteduneroussette dit :

    J’avoue que le droit administratif on dirait que c’est la bête noire des étudiants en droit ^^ mais je suis sûre que certains aiment et puis il y en a pleins qui sont passés par là et d’autres qui iront donc je pense que c’est faisable 😉 la motivation fait tout oui ! Cette année j’ai été hyper motivée et j’ai même fini en tête de promo 😉 donc j’y crois !!

    J'aime

    • L'écho des mots dit :

      Tu sais, ça me faisait peur notamment car il faut connaître énormément d’arrêts mais lorsque j’étais en L2 j’avais de bien meilleures notes en administratif qu’en civil, comme quoi. C’est vraiment faisable, comme tu dis 😀 Oh c’est super top ça ! J’aurais aimé connaître mon classement dans la promo depuis la L1 mais à ma fac, ils ne le disent pas..

      Aimé par 1 personne

      • lacueilletteduneroussette dit :

        Je pense que la mémoire va travailler oui ^^ d’ailleurs tu faisais comment pour tous les apprendre les arrêts ? 😶
        Oui comme quoi tout est possible donc ça me rassure un peu et puis je pars motivée au maximum et j’aime ce que je fais alors j’espère que ça ira !
        Si nous ils le disent car ils gravent une médaille au Major de promo 🙂

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s