Poppy Pym et la malédiction du pharaon – Laura Wood

poppy pym.jpg

Je remercie Aude et les éditions Seuil pour cette lecture.

Poppy Pym et la malédiction du pharaon est un roman jeunesse auquel j’ai de suite accroché. Dès les premières pages, Laura Wood nous fait apprécier notre héroïne Poppy qui du haut de ses 12 ans, va pour la première fois intégrer une école, le pensionnat Saint Smithen. Car, oui, Poppy Pym n’est pas une enfant ordinaire, orpheline, elle a été élevée dans un cirque.

Pour la première fois, Poppy va donc entrer dans un pensionnat, pensionnat qui va accueillir un événement d’une grande importance : une exposition d’antiquités égyptiennes. Mais à partir du jour où leur professeur d’histoire commence à leur parler d’une malédiction, tout dérape. S’ensuit une succession d’événements bizarres, et forcément Poppy ne peut s’empêcher de croire que c’est la malédiction qui s’est déclenchée. Et forcément, elle veut savoir qui est derrière tout ça ! Poppy n’a plus qu’a mener l’enquête.

On ne peut que s’attacher à cette jeune fille hors du commun, toute rigolote et maladroite. Elle qui a toujours vécu sous un chapiteau a bien du mal à se faire à la discipline du pensionnat. Mais ce n’est sans compter les deux amis qu’elle va se faire, Kip et Ingrid, qui vont l’accompagner dans l’enquête. C’est un trio haut en couleur et très sympathique à suivre. Forcément les enfants ne peuvent que s’identifier à ces trois personnages et à leurs aventures !

J’ai également adoré la famille de Poppy, tous ces personnages déjantés qui forment la famille du cirque. Que ce soit le clown, en passant au dompteur, ou encore la trapéziste, ces personnages déjantés ne peuvent que nous faire décrocher un sourire par moment.

J’ai également été conquise par l’intrigue, intrigue que j’ai d’ailleurs trouvé bien ficelée pour un roman jeunesse. Bon probablement que je suis assez mauvaise pour mener les enquêtes, mais je n’ai pas réussi à la résoudre avant la fin du roman.

Comme beaucoup de romans pour les plus jeunes, le récit est agrémenté de diverses photos, et documents, qui permettent de casser la monotonie pour les plus jeunes. Et qui se mêlent extrêmement bien à l’histoire.

C’est un roman qui ne peut que plaire : c’est drôle, ça parle d’une malédiction, l’intrigue tient en haleine et les personnages sont attachants.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s