Ma raison de vivre – Rebecca Donovan

ma raison de vivre.png

Voici là un livre qui me faisait énormément envie depuis très longtemps ! C’est donc avec la sortie du second tome que j’ai enfin sauté le pas. Et parce qu’une fois n’est pas coutume, je l’ai fait en compagnie de Laurine de Team Littéraire.

Ma raison de vivre est le premier tome d’une saga aux thèmes touchants, bouleversants, choquants, renversants.Emma, notre personnage principal a des conditions de vie totalement insupportables, invivables et pourtant elle n’a d’autre choix que de vivre avec.. Après tout c’est ce qu’elle a toujours fait, alors elle peut bien tenir un petit peu plus ! C’est ce calvaire quotidien que nous narre Rebecca avec force puisqu’elle arrive dès les premières pages à chambouler le lecteur et nous malmène au fils de pages.

Emma est un personnage courageux et touchant. Et pourtant je n’ai pu m’empêcher d’être « énervée » contre elle le temps des 500 pages. Je n’avais qu’une envie, qu’elle se rebelle, que la vérité explose enfin, qu’elle perçoive de l’aide et pourtant ce moment n’arrivais jamais pour la simple et bonne raison qu’elle a décidé de tout taire. Je lui en voulais pour ça et pourtant sa volonté de se taire part d’une véritable raison : elle préfère se sacrifier que de faire souffrir d’autres personnes qui lui sont chères. Ce que je trouvais totalement incompréhensible au regard de la dangerosité de la situation. On peut donc dire que c’est donc un vrai héros, car rien que attitude est héroïque. Dans le fond même, son raisonnement, sa volonté de se taire et se sacrifier est héroïque.

Heureusement, face à une telle lourdeur atmosphérique, on retrouve Sara et Evan. Ce sont les lueurs d’espoir. Ce sont des rayons de soleil au beau milieu de la nuit. Des liens forts unissent le trio, les liens du secret. Sara et Evan sont prêts à tout pour aider Emma, ils sont d’une aide précieuse. Ce sont des ados qui ont pleinement conscience de la situation et agissent en conséquence. Ils sont un soutien fort pour Emma et font tout pour rendre son quotidien plus supportable. C’est rare que j’aime autant un héros ainsi que ses amis ou tout au moins les personnes les plus proches qui gravitent autour de lui. Ici ce fut le cas. J’ai eu un coup de cœur également pour ces deux jeunes gens.

Emma est un personnage fort, elle se bat. Elle va tenter de remonter la pente, et ce notamment grâce à l’idylle qui s’installe doucement jusqu’à prendre une place importante au sein de l’histoire. On découvre une nouvelle Emma, une Emma épanouie et on pourrait même dire resplendissante. Quant à Evan, il apparaît comme le boyfriend parfait. Il est gentil, aimant, compréhensif, et j’en passe. Mais malheureusement tout n’est pas au beau fixe, et le calme apparaît toujours avant la tempête… Je peux vous dire que ce roman a malmené mon petit cœur, qui fut piétiné et brisé. On assiste à tout de l’extérieur et ce sans pouvoir agir.

Ma raison de vivre est un de ces livres qui marque pendant longtemps. Quand on le lit on ne cesse de penser à l’horreur subie par notre héroïne Emma. Et puis finalement, une fois le livre refermé, on ne cesse encore d’y penser. Ce livre touche et marque d’autant plus qu’on se rend compte qu’Emma n’est qu’un personnage crée par l’auteur, une jeune fille dont le portrait a été couché sur le papier. Mais qu’autour de nous des milliers d’êtres humains vivent ce calvaire quotidien. Parmi celles-ci il y a peut être des personnes que l’on côtoie tous les jours, ou bien encore des personnes qu’on a eu l’occasion de croiser un jour ou l’autre sans pour autant le savoir ou s’en douter. Et pourtant c’est bien réel. Ce qui n’est que lettres et mots sur un bout de papier représente une véritable menace et réalité pour grand nombre d’entre nous. C’est un véritable crève cœur.

Je n’ai fait de ce premier tome qu’une bouchée. C’est plus fort que nous, on a beau appréhender chaque page qui arrive, on ne peut s’empêcher de vouloir en savoir plus sur le devenir d’Emma. Seul un petit passage m’a paru un peu plus long, ralentir le rythme, mais cela n’est que minime. Certains éléments que l’on découvre dans ce premier tome présagent une suite pleine de rebondissement et un éventuel avenir meilleur pour notre Emma. Je suis très curieuse de voir ce que ce deuxième tome a donc dans le ventre, tout en restant un peu sur mes gardes. J’appréhende que cette suite tourne un peu trop fleur bleue et soit donc aux antipodes de ce que Rebecca Donovan nous propose dans ce premier tome.  Je reste toutefois un peu déçue de la fin de ce roman qui selon moi ne coïncide pas du tout avec l’existence d’une trilogie. Mais cela ne m’enlève pas moins l’envie de poursuivre avec le second tome…

Ce roman m’a fait l’effet d’un coup de cœur mais également d’un coup de poing ! 

La chronique de Laurine

Publicités

11 réflexions sur “Ma raison de vivre – Rebecca Donovan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s