Blackwood – Lois Duncan

blackwood.png

J’ai été en premier lieu conquise par la couverture, totalement sublime et je vous avouerais avoir acheté le livre presque pour ça puisque ce n’est pas tellement le genre que je lis le plus. Mais après tout ça m’a fait sortir de ma zone de confort !

Blackwood, c’est l’histoire de Kit qui va devoir étudier pendant une année dans un pensionnat car sa mère vient de se remarier et qu’elle part avec son beau père en lune de miel en Europe. Kit est contrainte à aller dans ce pensionnat et n’a donc d’autre choix que de se prêter au jeu. Peu après son arrivée elle découvre qu’elles ne seront que 4 pensionnaires, ce qui commence à éveiller les soupçons pour Kit, qui a du mal à comprendre comment la sélection à pu être faite.

J’ai tout de suite été touchée par le personnage de Kit et ce certainement parce qu’elle doit subir le pensionnat, plus qu’austère, pendant que sa mère se la coule douce avec son beau père. Je pense qu’à sa place je n’aurais pas du tout apprécié la réaction de sa mère. Et puis au fil des pages on découvre Kit, une jeune fille très intelligente qui essaye de découvrir ce qui se passe derrière les murs du pensionnat.

Car en effet, Lois Duncan dès les premières pages plante le décor. Une fois que Kit a passé les portes de cet étrange pensionnat, on est plongé dans une ambiance très particulière. Et c’est ce que nos quatre pensionnaires ne vont pas tarder a ressentir également. L’atmosphère est pesante tout au long du roman.

On sait qu’il se passe quelque chose d’étrange dans ce pensionnat, mais on ne sait absolument pas quoi. À aucun moment je n’ai douté de la fin, peut être que c’est du au fait que je n’ai pas l’habitude de lire ce genre de roman fantastique. Très vite du coup on a besoin de découvrir ce qui se cache derrière ce mystère. Les pages se tournent à une vitesse folle. On se met à douter de tous les personnages et d’ailleurs il y en a certains qu’on ne peut s’empêcher de détester.

C’est un roman qui lie fantastique et magie à la perfection. Je suis une grosse trouillarde et pourtant je n’ai pas trouvé que ce soit un roman terrifiant. Mais cette ambiance si particulière qui se dégage du roman ne peut empêcher tout de même quelques frissons.

J’ai toutefois été quelques peu déçue par la fin en elle même car je l’ai trouvé trop brute à mon goût. Selon moi un épilogue n’aurait pas été de refus. Ce n’est donc pas un coup de coeur, mais cela reste une très bonne lecture en cette période Halloweenesque !

Publicités

9 réflexions sur “Blackwood – Lois Duncan

  1. pepparshoes dit :

    J’ai beaucoup aimé ce roman moi aussi 🙂 Je l’ai trouvé vraiment particulier au niveau de l’ambiance, et je me suis vachement attachée à Kit. Comme toi, j’aurai aimé un épilogue. Mais c’est un vrai page turner ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s