Au secours, j’ai 40 ans (depuis 4 ans) – Gaëlle Renard

au secours j'ai 40 ans.jpg

J’ai reçu ce roman dans le cadre de la dernière masse critique de Babelio, je les remercie donc pour l’envoi ainsi que les éditions Charleston. Il s’agissait d’une nouvelle sortie Charleston, dans le genre Chick-Lit qui me faisait bien envie.

Ce qui m’intriguait en premier lieu c’était le fait que soit mentionné sur la couverture « roman ou journal intime ? ». Et dès le départ, on se rend compte qu’il s’agit bel et bien d’un roman que l’on pourrait considérer comme hybride. On pourrait plus croire à un journal intime car Véronique, « l’héroïne » semble coucher sur papier ses idées en vrai, sans ordre précis. Les chapitres ne s’enchaînent pas du tout logiquement. Et ce n’est pas quelque chose que j’ai forcément apprécié. Peut être qu’il aurait été plus judicieux de faire en sorte que les événements s’enchaînent et non pas qu’à chaque pseudo chapitre, un nouveau thème soit abordé.

Gaëlle Renard, ici, traite de la si connue crise de la quarantaine. Au fil des pages, elle nous parle de cette période qui n’est pas facile à passer pour une femme : les enfants qui grandissent, le mari, le conseiller conjugal, le mari qui devient l’ex, le sport, les copines qui sont plus jolies, les belles-mères, les parents qui vieillissent, le temps qui passe, les rides qui apparaissent, etc. Bien que j’ai énormément aimé le partage de telles anecdotes, je m’attendais certainement à ce qu’il y ait un peu plus d’humour, que le roman soit en lui même un peu plus drôle.

De même pour l’héroïne, qu’on observe seulement de loin, on ne s’y attache pas. Je pense que le but n’est même pas recherché par l’auteur en elle même. Ce qui est vraiment dommage.

Le roman est parsemé de citations, et j’ai vraiment trouvé intéressant cette alternance entre anecdotes et citations : c’est un petit plus sympathique.

Pour finir, ce roman signe le début d’une nouvelle « collection » des éditions Charleston, roman plutôt Chick-Lit avec un format de livre plus petit qui est plutôt idéal. La couverture est sympa de même que le titre. C’est une belle découverte, bien que je sois encore loin de la quarantaine, mais malheureusement je n’ai pas été séduite par l’héroïne, et aurait apprécié plus d’humour.

C’est un bon livre pour l’été, ce genre de livre qu’on glisse dans notre sac pour le lire à la plage. Il se lit très vite. Il s’adresse à toutes les femmes, mais je pense que plus particulièrement il pourra peut être aider les femmes qui approchent la quarantaine et qui appréhendent ce cap ou encore celles qui l’on déjà passé et qui se reconnaîtront dans certaines de ces anecdotes.

Publicités

5 réflexions sur “Au secours, j’ai 40 ans (depuis 4 ans) – Gaëlle Renard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s