Seuls contre tous, tome 01 – Lucy Connors

seuls contre tous.png

Etant une fan inconditionnelle de Simone Elkeles et aimant énormément les romances YA des éditions la Martinière jeunesse, je ne pouvais passer à côté de ce roman, d’autant plus que cette dernière en a fait un commentaire élogieux, que l’on retrouve sur la magnifique couverture.  Mais malheureusement je suis quelques peu déçue par ma lecture, bien que ce soit une lecture sympathique, j’ai trouvé quand même pas mal de points négatifs à ce roman.

Seuls contre tous, c’est ce genre de roman, cliché, où la gentille fille rencontre le mauvais garçon. Contrairement à beaucoup, ce n’est pas quelque chose qui me gêne, j’aime même plutôt ça, ce côté gnian-gnian. Ici, l’auteure a ajouté à cela un amour maudit, à la Roméo et Juliette. Les familles de Mickey et Victoria se détestent depuis de nombreuses décennies. Les Whitfield sont de riches éleveurs de purs-sangs et ont donné leur nom au comté tandis que le Rhodale ont la réputation de voyous, trafiquants, de pères en fils.

On a donc des personnages plutôt classiques. Victoria est une jeune fille qui revient de pensionnat pour vivre dans le ranch de sa grand mère avec sa famille. Sa sœur a des addictions à l’alcool et aux drogues dures, et ses parents ne s’en soucient guère, refusant de lui faire « subir » une cure de désintoxication et laissant Victoria gérer la situation lorsque souvent il y a des dérapages. Seule sa grand mère lui sert de réconfort, et son petit frère, surnommé Buddy, avec lequel tout est plus simple.

Et puis il y a Mickey, jeune homme de 17 ans, le badboy dont la réputation n’est plus à faire. Son père est le shérif du comté et ses demi-frères Ethan et Jeb, trempent dans des affaires vraiment pas nettes. Suite à un petit séjour en camp de redressement pour des violences, il est mis dans le même panier que le reste de sa famille. Au cours du roman, on va en apprendre un plus sur ce fameux badboy à moto qui au final n’en est pas tellement un. Il n’est pas tel que les rumeurs le dépeignent, c’est un garçon adorable, qui essaye vraiment de s’en sortir.  Ces deux-là vont avoir le coup de foudre, mais c’est dans compter l’opposition respective de leurs familles qui ne veulent surtout pas voir leurs enfants pas pactiser avec l’ennemi.

Un des points qui m’a choqué, dès le début, c’est le vouvoiement. Victoria et Mickey, âgés respectivement de 16 et 17 ans il me semble, se vouvoient durant les cents premières pages. Je trouve que c’est vraiment un mauvais choix, peut être lors de la traduction, mais en tout cas, ça rend réellement étrange les échanges entre les deux adolescents. Je trouve ça anormal à cette époque que deux jeunes gens se vouvoient, surtout que soudainement, ils se mettent à se tutoier sans raison valable… étrange !

La narration dans ce roman est alternée comme d’ailleurs dans les romans de Simone Elkeles, et c’est un point que j’apprécie énormément car ça permet d’avoir deux points de vues différents ! Bien qu’il y ait cette alternance de points de vues, qui permet d’en savoir un peu plus sur les deux familles,  à aucun moment je n’ai pu me douter comment aller finir cette histoire, que ce sont une happy end, ou bien une fin tragique, à la Roméo et Juliette. Et quelle surprise de voir un « à suivre… » à la fin du livre, moi qui ne savais pas qu’il s’agissait d’une série. D’ailleurs je pense que ça aurait très bien pu rester un seul tome avec une fin à ce moment là qui aurait travaillée. Je pense qu’il y a quand même un gros potentiel pour la suite, et j’espère pouvoir en apprendre plus sur le personnage d’Ethan qui est très intriguant et que je n’arrive pas trop à cerner, à comprendre.

J’ai tout de même fortement apprécié la romance, bien mignonne. Ça se lit très bien et ce jusqu’à la fin. Seul le vouvoiement peut ralentir au départ. J’ai trouvé très attachant, le combat qui unit Victoria et Mickey contre leur famille. Ce fut donc une belle lecture bien que ce soit pas le roman du siècle, et ce malgré quelques bémols. J’ai tout de même hâte de découvrir ce que l’auteure réserve pour le second tome, qui n’a pas l’air prévu pour tout de suite.

Publicités

12 réflexions sur “Seuls contre tous, tome 01 – Lucy Connors

  1. lectuuresdefanny dit :

    Pourquoi pas … Les histoires un peu cliché ne me dérangent pas plus que ça (en général :D) alors je le tenterai peut-être 🙂 Bien que cet histoire de vouvoiement me refroidit un peu moi aussi …

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s