Le théorème des Katherine – John Green

le théorème des Katherine.png

Ayant plutôt bien apprécié Nos étoiles contraires et surtout la plume de John Green, je me suis laissée tenter pour ce petit roman qui avait l’air assez loufoque. Malheureusement ça n’a pas tellement marché pour moi et je suis assez déçue de cette lecture. Pourtant je ne suis pas tellement difficile.

En débutant le livre, je trouvais l’idée assez sympa. Deux amis Hassan et Colin partent en road-trip, afin que ce dernier se remette de sa dernière rupture. Je m’attendais donc à les suivre dans leur périple dans tout le pays, malheureusement ils s’arrêtent à la première ville qu’il rencontrent et c’est là que se déroule en réalité ensuite toute l’histoire.

D’ailleurs pour ce qui est des personnages, on va suivre Colin, jeune homme de 17 ans, surdoué ayant juste passé son bac. Il est tombé amoureux dix-neuf fois, s’est fait larguer les dix-neuf fois, et à chaque fois, la fille s’appelait Katherine. Ayant du mal à se remettre de sa dernière rupture, avec K-XIX, son meilleur ami Hassan lui propose donc de partir à l’aventure durant l’été. Ces deux personnages sont aux antipodes. D’un côté, on a Colin toujours en quête de savoir, le mordu d’anagrammes qui veut devenir un génie et de l’autre on a Hassan, qui ne veut pas aller à la fac, n’a jamais embrassé une fille mais qui fait tout de même tout pour soutenir son meilleur ami. Malgré que Colin soit une personnage sensible et qui me parlais plutôt bien, il ne m’a pas tellement touché. Peut-être son égo surdimensionné qui m’a souvent énervé ? J’ai trouvé Hassan presque plus sympathique. Pour ce qui est des personnages secondaires, ils ne m’ont pas plus intéressé que ça. J’ai bien aimé Lindsey dans les passages où elle était avec Colin mais quand elle était avec son petit-ami, également un Colin, je la trouvais insupportable et tellement cruche.

J’ai plutôt bien aimé la recherche d’un théorème qui pourrait représenter les relations de Colin. L’aspect mathématique est intéressant et bien exploité. On retrouve souvent des notes en bas de pages pour expliquer un peu mieux tout ça et je vous avouerais qu’au début j’aimais bien mais au bout d’un moment trop de notes tue les notes et j’ai ainsi vite arrêté de les lire. Les graphiques au milieu des pages sont plutôt sympas et divertissants.

J’ai malheureusement trouvé qu’il y avait trop de longueurs dans ce roman et que l’histoire n’avançait pas. Je ne savais pas du tout où ça allait aboutir. Et je me suis réellement ennuyée pendant plus de la moitié du livre. J’ai eu du mal à avancer alors qu’il n’est pas si long que ça. Finalement les dernières pages sont passées bien plus vite et la fin était agréable. C’est un roman sympa mais qui malheureusement n’a pas su me toucher et qui s’est révélé finalement trop long.

Et juste pour faire un avis complet et pour vous montrer quelque chose qui m’a absolument énervé : la couverture du livre. C’est juste incroyable de voir qu’elle prend autant les marques, traces… D’ailleurs c’est pour ça que j’ai décidé de prendre des photos personnelles avec mon appareil photo plutôt que de récupérer la couverture sur internet (d’ailleurs si ça vous plaît, je ferais ça à l’avenir).

DSCN0432DSCN0431

Publicités

16 réflexions sur “Le théorème des Katherine – John Green

    • L'écho des mots dit :

      Oh ne t’inquiètes pas ce n’est pas si grave de ne pas avoir lu Nos étoiles contraires encore 🙂 moi je l’ai découvert à sa sortie en VF avant tout « l’engouement » et ça a été une bonne lecture mais je n’ai pas adoré autant que la plupart des gens 🙂
      Bonnes lectures ! 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s